UltraSpan MCM Hamilton Form GCP Applied Tech Kryton Sika Advanced Concrete Tech CME JVI
Le Pioneer Hall de l’Université du Minnesota
Minneapolis, Minnesota

Expansion et modernisation aident à préserver le style néo-Georgien

Par Brian Morse

Pioneer Hall, le deuxième plus vieux dortoir situé dans le campus de l’Université du Minnesota à Minneapolis, occupe une place prédominante sur la rive est de la rivière Mississipi. Il fait partie d’un complexe de quatre résidences pour étudiants situé dans le district résidentiel « Superblock » de l’Université. Pioneer Hall avait été construit selon le style néo-Georgien caractérisé par un extérieur revêtu de brique rouge, une toiture en ardoise, des coupoles centrales et des ornements en pierre.

Ce dortoir de 90 ans, à la fois exigu et dépourvu de commodités, avait grandement besoin de ce projet d’expansion et de rénovation de 104.5 million de $ U.S. Les plus grands défis que présenta ce projet étaient l’intégration du modernisme dans un contexte historique et l’introduction de nouvelles améliorations et infrastructures sociales.

Il est reconnu que le succès académique et le niveau de rétention des étudiants sont étroitement liés à la présence d’espaces qui encouragent l’engagement social et l’interaction entre étudiants. C’est pourquoi les modifications apportées au Pioneer Hall se devaient avant tout de faciliter le développement d’une communauté étudiante tout en préservant les éléments caractéristiques et l’importance historique du bâtiment.

Le projet de rénovation permit d’augmenter le nombre de lits de 693 distribués sur quatre étages à 756 lits sur cinq étages. Le réfectoire a été agrandi de 285 sièges à 850 sièges, maintenant capable de servir tous les 2,900 résidents du Superblock. Il est également ouvert au public qui l’apprécie particulièrement comme lieu populaire pour le dîner.

Le bâtiment comprend maintenant des espaces commu- nautaires et récréatifs ainsi que des bureaux et des espaces administratifs. La nouvelle superficie de 23,450 mètres carrés (252,413 pieds carrés) est maintenant 40 pourcent plus grande que sa dimension originale.

La rénovation a su préserver la majorité des détails archi- tecturaux néo-Georgiens du bâtiment original. Des sections de la structure ont été démolies alors que les portions qui définissent le vrai caractère de la résidence situées sur les rues Fulton, Essex et Walnut – représentant 40 pourcent des aires des planchers supérieurs – ont été préservées et rénovées. En agrandissant ces étages en direction des cours intérieures avec une nouvelle construction et en enlevant toutes les partitions intérieures et escaliers existants, il a été possible de créer des nouvelles résidences communautaires maintenant réparties de part et d’autre de nouveaux corridors élargis et pleinement accessibles.

La nouvelle salle à diner de 850 sièges est située au niveau du rez-de-chaussée, juste en-dessous de la nouvelle aile centrale qui est orientée d’est en ouest. Elle s’étend du côté sud vers la cour intérieure dont l’espace est défini par les ailes sud existantes. Des ascenseurs donnent maintenant accès à tous les étages et toutes les entrées sont accessibles. Grâce en partie à la construction modulaire du béton préfabriqué, le projet a pu être inauguré à temps en août 2019.

Brian Morse, AIA, est architecte sénior chez TKDA à Duluth, MN.

PRECAST CONCRETE PRODUCTS

  • Panneaux de mur architecturaux isolés de 300 mil- limètres d’épaisseur x 4.25 mètres de long, 3,800 mètres carrés (12 pouces x 14 pieds, 40,900 pieds carrés)
  • Panneaux de mur architecturaux solides, dimensions variées: 68 mètres carrés (730 pieds carrés)
  • Dalle solide de 300 millimètres d’épaisseur, 75 mètres carrés (12 pouces, 812 pieds carrés)
  • Plateforme alvéolée de 300 millimètres d’épaisseur, 60 pieds carrés (12 pouces, 653 pieds carrés)
  • Poutre en T inversée de 660 millimètres de profondeur x 7.4 mètres de longueur (26 pouces x 24 pieds)
  • Double T standard de 600 millimètres de profondeur x 3 mètres de longueur; 149 mètres carrés (24 pouces x 10 pieds, 1,606 pieds carrés)

 

 

Détails architecturaux combinés à de la brique mince et des moules imprimés en 3D

Par Gary Pooley

Après avoir étudié peut-être 25 itérations différentes du projet, toutes développées à partir d’un logiciel de modélisation en 3D et d’études de coûts réalisées avec BIM, il a finalement été convenu de détruire approximativement 60 pourcent du bâtiment original, laissant ainsi quatre ailes de forme en L non connectées. De grandes portions des murs massifs de maçonnerie extérieurs ont été supprimées. Ces mes sections ont été élargies pour recevoir des corridors de 1.5 mètres (5 pieds) de largeur, des chambres pour étudiants plus grandes et des espaces récréatifs.

L’élargissement des ailes existantes a nécessité l’emploi extensif d’étaiements pour retenir les planchers et les murs extérieurs restants. Les nouveaux murs sont composés de panneaux isolés de béton préfabriqué accentués d’une façade de brique mince, de bandes architecturales intégrées et des pourtours de fenêtre. Le côté intérieur des murs a une finition lisse prête à être peinte. Les espaces communautaires, les bureaux et les pièces similaires comprenaient des enclos faits à partir de colombages pour accommoder les composantes électriques.

Un point important qui a permis de respecter les échéanciers de construction a été la décision de construire les nouvelles sections avec du béton précontraint par post-tension rattaché aux vieux planchers composés de solives en béton et de veilles tuiles en terre cuite, et de suspendre les panneaux de béton préfabriqué depuis la structure.

L’empreinte du bâtiment a été agrandie en direction des cours intérieures nord et sud. Les nouveaux murs architecturaux de béton préfabriqué rencontrent les murs de maçonnerie existants à huit différents endroits. Plus de 5,000 mètres carrés (53,800 pieds carrés) de béton préfabriqué ont été fabriqués et installés dans ce projet, incluant 280 panneaux de mur architecturaux isolés de 300 millimètres (12 pouces) d’épaisseur. Le fournisseur du béton préfabriqué, Wells Concrete, a aussi été impliqué dans les travaux de rénovation des entrées situées sur les côtés est et ouest du bâtiment.

Il a aussi fourni des produits de béton préfabriqué alvéolés, des dalles pleines, des poutres en double T et des poutres, tous destinés à la construction du toit et du plancher d’une aire de chargement. Le bâtiment original comportait un patron de brique de type flamand aux rangées et dispositions variées. Les fenêtres originales étaient à base de garnitures et de seuils en bois avec des retours en brique. Notre but était de créer une nouvelle apparence à la fois harmonieuse mais tout à fait distincte qui permettrait de différencier les parties originales des sections nouvelles du Pioneer Hall.

Le défi de reproduire la couleur rouge-brunâtre de la brique existante a été résolu en utilisant une combinaison de trois briques minces différentes produites par Endicott disposées selon le même patron original de type flamand. Les nouveaux joints de mortier dans le béton préfabriqué se devaient de se marier à la couleur distincte blanche et vieillie du mortier original de 1928.

Les joints de mortier dans les nouveaux panneaux de béton préfabriqué ont été gravés de façon à exposer les sables rouges, noirs et bruns pour qu’ils puissent ressembler le plus possible aux joints de mortier existants. L’intégration des nouveaux panneaux de béton préfabriqué à la maçonnerie existante a pu être réalisée grâce à la fabrication de pièces d’extrémité ayant la même apparence que les décentes de gouttière du bâtiment original.

Chaque panneau de mur de béton préfabriqué portant de la brique mince comporte deux ouvertures de fenêtre et une corniche simplifiée ayant le même style que les autres corniches qui avaient été rempla- cées sur chacun des murs originaux. Afin de sauver du temps et de minimiser les coûts de production d’une corniche au même style, un moule imprimé en 3D a été créé à partir d’un matériel à la fois durable et réutilisable.

L’architecte et l’entrepreneur firent appel à un autre outil en 3D, celui-ci basé sur la technologie du balayage au laser - la même qui fut utilisée sur la Cathédrale Notre-Dame de Paris avant son incendie et qui servira à sa reconstruction - pour construire un modèle en 3D de points de donnée intelligents de la structure existante. Wells Concrete s’est servi de ce modèle pour définir avec exactitude la condition des points de jonction, là où les éléments de la nouvelle structure sont allés se marier aux éléments de l’ancienne.

Gary Pooley est Directeur régional des ventes chez Wells Concrete.

Photos par TKDA et Wells Concrete

Propriétaire:
Minnesota State Colleges and Universities
Architecte:
TKDA in collaboration with KWK Architects
Ingénieur:
TKDA
Contracteur:
McGough Construction
Béton Préfabriqué:
Wells Concrete
© CPCI 2012. All rights reserved.