Le centre civique de Surrey
Surrey, BC

Le centre civique de Surrey L'origami en béton préfabriqué -Le point d'attraction d'un projet prime
Par Diarmuid Nash

Les nouveaux Hôtel de Ville et Place publique de Surrey, un projet gagnant du Programme de prix d'excellence canadien du bâtiment durable 2015, logent le gouvernement municipal de la Ville et ancrent un vivant nouveau Centre Civique urbain pour la deuxième plus grande municipalité en Colombie-Britannique. Essentiel au rôle public de l'Hôtel de Ville est son atrium rempli de lumière, un lieu de rassemblement et d'événements se trouvant au coeur de ce bâtiment de 16,500 m2 [177,540 pieds carrés]. Il établit des liens physiques et symboliques entre la Place publique et la ville au-delà. Il exprime également une gouvernance ouverte et démocratique.

La place publique fortifie le sens de vie publique avec ses terrasses vertes à multi-étages, ses rangées d'arbres procurant de l'ombre, et relie le nouvel Hôtel de Ville à la Bibliothèque Centrale de Surrey, une future Place des Arts, des développements de haute densité à usages multiples et le système de transit rapide SkyTrain. 

L'un des plus grands paradoxes auxquels les banlieues doivent faire face est le fait que d'un côté celles-ci ne cessent de croitre et, de l'autre, la population est en train de devenir de plus en plus consciente des questions environnementales et de l'importance de réduire à la fois la dépendance énergétique et l'empreinte écologique. La décision stratégique de déménager l'Hôtel de Ville depuis la banlieue de Surrey, un lieu accessible seulement par voiture, vers un ancien site industriel plus centralisé a permis de répondre à ces défis. Ainsi, le projet établit un important précédent en adoptant pour la ville une nouvelle vision urbaine qui est à la fois plus intégrée et durable.

Situé sur la plaine d'inondation du Fleuve Fraser, l'Hôtel de Ville possède de nombreux systèmes d'eaux pluviales pour minimiser l'impact des inondations et du ruissellement excessif. La grande place publique est faite de pavés perméables en béton autobloquants et possède deux réservoirs de rétention pour maximiser la réutilisation de l'eau et contrôler le retour de l'eau aux systèmes d'eau régionaux. Les toits verts et les jardins sur les terrasses sont plantés avec de la végétation indigène nécessitant peu d'entretien. L'eau de pluie est collectée et emmagasinée pour être réutilisée, alors que les systèmes de robinetterie à faible débit réduisent l'utilisation de l'eau au sein du bâtiment.


L'origami de béton préfabriqué sur la façade ouest
Par Slavek Piotrowski

Le mur tout particulier de la façade ouest est composé de 50 panneaux préfabriqués précontraints de formes géométriques variables disposés de façon complexe avec de profonds renfoncements qui invitent la lumière naturelle dans les espaces intérieurs. L'installation de ces panneaux a nécessité beaucoup de planification. Ils ont été posés suivant une séquence bien déterminée comparable à celle d'un puzzle. Le manufacturier Armtec a dû préparer de nombreux dessins d'atelier basés sur les idées proposées par les architectes et avec la supervision des ingénieurs en structure.

Nous avons visualisé le mur en le subdivisant en 15 sections horizontales et 10 sections verticales. Nous avons gardé les panneaux minces, seulement 90 mm comparativement à la normale de 150 mm, afin que leur poids mort, qui est supporté par une charpente d'acier, puisse être minimisé. Les pièces de béton préfabriquées variaient de 1 m x 1.5 m (3.3 pieds x 4.9 pieds) jusqu'à 12 m de longueur x 3 m de largeur (39 pieds de long x 9.8 pieds de large). Elles ont été précontraintes pour augmenter leur rigidité et pour permettre la diminution de leur épaisseur. De nombreux panneaux incorporaient huit points d'attache en acier plutôt que de quatre attaches normalement installées afin de donner aux minces panneaux plus de points d'appui et, ce faisant, permettre une distribution plus uniforme de la charge morte sur la charpente d'acier.

Pour obtenir les meilleurs effets visuels possibles, les architectes Moriyama & Teshima voulaient que les joints entre les panneaux préfabriqués se retrouvent à des endroits bien précis. Nous avons travaillés de concert avec eux pour assurer que l'emplacement des joints choisi n'allait pas créer des problèmes d'infiltration d'eau. Des joints à mouvement étaient également nécessaires pour répondre à la résistance séismique.
Ceux-ci étaient composés de connexions boulonnées avec insertions encochées à une extrémité et une connexion rigide soudée entre le point d'attache en acier du panneau et la charpente d'acier à l'autre extrémité. Les panneaux ont une finition de couleur claire réalisée au jet de sable. 

Slavek Piotrowski est le Gérant de projet/Ingénieur de conception chez Armtec.


Le Centre Civique de Surrey incorpore des stratégies de conception durable telles qu'un système d'échange de chaleur géothermique pour le chauffage en hiver et la climatisation en été. Le succès de cette installation a été tel qu'il a initié un projet de planification d'un système d'énergie comparable pour l'ensemble des districts de la ville.

De plus, l'atrium vitré de 31 m [102 pieds] de haut permet une entrée abondante de lumière naturelle et facilite la ventilation naturelle - des capteurs automatiques s'ouvrent et activent l'effet d'une cheminée naturelle à des températures spécifiques. Les bureaux et espaces de réunion utilisent un système CVAC de haute performance muni de détecteurs d'occupation et de contrôles individuels. L’orientation du bâtiment et les aires de plancher étroites maximisent la pénétration de la lumière du jour. L'éclairage artificiel est contrôlé par des détecteurs de lumière et d'occupation. Les corridors pour la circulation sont organisés au centre du plan de l'étage et les bureaux ouverts sont disposés sur le périmètre afin que la lumière naturelle et les fenêtres ouvrables soient disponibles à tous les postes de travail.

Les panneaux préfabriqués de béton et les fenêtres sur la façade ouest sont conçus de façon à exagérer la géométrie et la profondeur, contrôlant ainsi la quantité de lumière naturelle qui est admise dans les espaces intérieurs spécifiques.  Le Centre Civique de Surrey a été conçu avec l'optique qu'il puisse s'adapter aux futurs changements technologiques, dans les opérations des lieux de travail et démographiques. Par exemple, la Chambre du Conseil est conçue pour se transformer en une salle de spectacle, et la réception se converti en une plateforme surélevée pour des spectacles communautaires.

Le processus de consultation initial et l'engagement continu avec les utilisateurs et la communauté font en sorte que les résidents sont très fiers de leur nouveau Centre Civique. Ils ont une profonde compréhension et un véritable souci de pouvoir vivre et travailler dans un environnement durable qui comprend des postes de recharge pour voitures électriques, des caractéristiques vertes, de la lumière et ventilation naturelles, accès au transport en commun et un centre civique axé sur les piétons.

Diarmuid Nash est associé chez la firme Moriyama & Teshima Architects.

Photos Emma Peter

Propriétaire:
Surrey City Development Corporation
Architecte:
Kasian et Moriyama & Teshima Architects en coentreprise
Ingénieur:
Read Jones Christoffersen Ltd., MCW Consultants Ltd. Et Aplin & Martin Consultant Ltd.
Béton Préfabriqué:
Armtec
Gestionnaire de Construction:
Pivotal Projects
Entrepreneur Général:
PCL Constructors Westcoast Inc.
© CPCI 2013. All rights reserved.