Village des athlètes CIBC Pan Am/Parapan Am
Toronto, Ontario

Les jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 mettront bientôt l’Ontario en vedette sur la scène mondiale, une scène construite grâce au béton préfabriqué.

Prévus pour juillet 2015, ces jeux se dérouleront dans des stades neufs ou rénovés, comprenant de nombreux éléments en béton préfabriqué. C’est notamment le cas du Village CIBC Pan Am/Parapan Am, qui hébergera plus de 10 000 athlètes et organisateurs. Ce village deviendra un point focal pour le nouveau quartier Canary.

Situé entre les rues Front et Cherry, le quartier deviendra l’un des plus grands villages urbains de Toronto avec des milliers de nouveaux condos, le parc Don River de 17,3 hectares, des commerces, des restaurants et des galeries d’art. Conçu par une équipe internationale d’architectes comme une destina- tion LEED Or, Le Canary District captera l’attention du monde alors qu’il se transformera en une célébration de la vie, de la nature, de la famille et de la communauté.

Le développement de 1,4 milliard de dollars prend forme sur 32,4 hectares des terrains West Don Lands de Toronto, à l’est du quartier des distilleries. Il comprend la revitalisa- tion de l’avenue Eastern et de la rue Cherry, la construction de condominiums, des logements locatifs, des résidences d’étudiants pour le collège George Brown et un nouveau YMCA de 7618 mètres carrés.

RES Precast Inc. est l’un des partenaires qui travaillent avec EllisDon sur la construction du village des athlètes. Le fabricant d’Innisfil a fourni environ 60 composantes différentes en béton préfabriqué aux blocs 1 et 14 du YMCA et environ 1000 panneaux de mur aux blocs 4 et 11 du village des athlètes. Ce dernier a nécessité la coulée de « plaquettes » de brique de 1,27 cm dans le parement des panneaux pour donner une apparence de brique s’harmonisant avec le quartier historique et branché.

Selon Malcolm Hachborn, ancien ingénieur en chef de RES Precast et aujourd’hui à la tête de sa propre entreprise de conseil en béton préfabriqué (M.E. Hachborn Engineering Ltd.), la réalisation du parement de simili brique a apporté un certain nombre d’avantages aux constructeurs. Par exemple, la maçonnerie traditionnelle aurait nécessité du chauffage et une palissade, qui auraient coûté fort cher compte tenu des températures sous les normales qui ont caractérisé le dernier hiver. On a pu éviter cette dépense grâce au coulage en usine des éléments de béton préfabriqué. « Tout se fait à l’usine par du personnel, qui n’a qu’à insérer les “plaquettes” de brique dans le coffrage, explique M. Hachborn. Le montage peut se faire indépendamment de la météo. C’est très simple. »

Architecte:
Architecte:
Architecte:
Architecte:
Architecte:
Béton Préfabriqué:
Entrepreneur Général:
Entrepreneur Général:
© CPCI 2013. All rights reserved.