5 Place Laval
Montreal, Quebec

Ce n’était pas le plus facile des projets de construction. L’hiver 2013-2014 a été l’un des plus froids en date au Québec. Il faisait si froid, en fait, qu’il s’est avéré impossible de faire des travaux certains jours. Même les jours de temps doux, les vents violents ont souvent interrompu le travail des grues.

Un total de 475 panneaux ont été installés pour une superficie de 4550 mètres carrés. La cadence moyenne était de 13 panneaux par jour, en dépit de la météo difficile.

Les conditions ont également joué un rôle dans la technique d’installation des panneaux, et certaines tâches ont dû attendre le printemps. « Le temps était si froid que nous n’étions pas en mesure de terminer le calfeutrage au moment de l’installation, explique Daniel Baril d’Armtec. Nous avons dû coller une membrane adhésive au niveau des joints, puis couvrir l'arrière des panneaux d'uréthane. Le calfeutrage n’a été effectué qu’au printemps. »

La palette de couleurs unique – blanc et gris fonçé, finis avec un léger jet de sable – a nécessité un apprentissage au moment de la fabrication. « Pour certains panneaux, précise M. Baril, nous avons dû verser les deux couleurs dans le même coffrage. Par exemple, pour les parties blanches, nous avons dû couler le béton, puis quand le béton a durci un peu, nous avons enlevé une partie du coffrage et versé l’autre couleur. »

Ce n’était pas la méthode habituelle, mais dans ce cas particulier, c’était la façon la plus économique. « En général, nous ne procédons pas de cette façon, mais dans ce cas, cela signifiait qu’il y avait moins de panneaux à installer d’où une économie appréciable », explique M. Baril.

En outre, ajoute-t-il, Armtec a appris à fabriquer un panneau bicolore. Une compétence de plus pour la firme.

Montage complexe
Le bâtiment était construit sur un stationnement à deux niveaux, ce qui compliquait encore le projet. Cela a abouti à des défis à la fois dans le transport et dans la pose des panneaux préfabriqués. Il a fallu recourir à une grue mobile et à des étayages souterrains jusqu’à ce que tous les panneaux soient en place.

« Nous avons installé quelques-uns des panneaux avec une grue mobile, précise M. Baril, et pour l’utiliser, nous avons dû laisser l’étayage qui avait été fait sous le niveau du sol en raison du stationnement souterrain. Pour que le site puisse porter les remorques et la grue, nous avons dû conserver cet étayage souterrain tout autour du bâtiment jusqu’à ce que l’installation soit terminée. »

Les panneaux intègrent également un joint d’ancrage ajustable. « D’abord, nous avons fourni les ancrages encastrés, explique M. Baril, puis nous avons installé les panneaux sur la clé de cisaillement avec des boulons ajustables pour permettre le réglage de chacun des joints, ce qui nous a donné un moyen facile de fixer les panneaux dans la position correcte à la fois verticalement et horizontalement. Puis, une fois les panneaux en position, nous avons soudé tout en place, de sorte que les extrémités de chaque panneau sont à la fois soudées et boulonnées. »

Ce projet fait la fierté d’Armtec, compte tenu des défis et du résultat impressionnant. M. Baril est si fier qu’il prévoit d’inclure le 5 Place Laval dans une brochure promotionnelle pour son entreprise.

Propriétaire:
Architecte:
Béton Préfabriqué:
Entrepreneur Général:
© CPCI 2013. All rights reserved.