Passage inférieur de l’avenue Hodder
Thunder Bay, Ontario

LE PASSAGE INFÉRIEUR de l’avenue Hodder, à Thunder Bay, Ontario, démontre qu’un usage généralisé du béton ultra-hautes performances (BUHP) dans un projet modulaire, permet de combiner une grande liberté de conception, une excellente durabilité et des lignes élégantes. La principale raison du succès croissant du BUHP réside dans ses propriétés très spécifiques, notamment la ductilité, un facteur qui le distingue clairement du béton conventionnel et même du béton à hautes performances. Cet ensemble de caractéristiques libère le concepteur des contraintes des solutions traditionnelles. Une étroite collaboration entre ingénieurs et architectes, concepteurs, bureau d’étude et préfabricateurs a permis la réalisation de nombreux projets d’infrastructures, d'édifices industriels et même de mobilier urbain et d’applications décoratives. Plus d'une décénnie d'utilisation de ce matériau a permit aux équipes d'acquérir une expérience considérable des applications possible.
 
Le passage inférieur de l’avenue Hodder est la première structure en Amérique du Nord à utiliser des chevêtres et des piles creuses préfabriqués en BUHP, ainsi que des poutres-caissons, des parapets et des dalles d’approche en BUHP. Les raccords, les joints et les bandes d’étanchéité ont été coulés sur place en BUHP, ce qui permet de réduire leurs dimensions, de simplifier leur conception et d’assurer une excellente durabilité. Ce pont enjambe une autoroute à six voies et repose sur du till compact combiné à un soubassement rocheux. Comme la structure devait être exposée au climat difficile du Nord de l’Ontario, il a fallu choisir un matériau de construction capable de supporter des conditions climatiques extrêmes, explique Biljana Rajlic, vice-présidente et ingénieure chez Hatch Mott MacDonald, de Mississauga, Ontario. « Le béton préfabriqué assure la durabilité du projet et offre bien d’autres avantages, poursuit-elle, particulièrement avec des joints en BUHP. Le béton préfabriqué précontraint optimise la résistance structurale et réduit les contraintes de conception, alors que le BUHP permet de réaliser des joints plus petits en améliorant la durabilité, la résistance et la continuité. Même après des années d’exposition à un climat difficile, le béton conservera son aspect attrayant pendant des décennies, » ajoute-t-elle.

Ce projet démontre que l’utilisation d’éléments préfabriqués en béton à hautes performances et à ultra haute performance, avec des raccords en BUHP coulés en place, permet de concevoir des ponts à hautes performances, de raccourcir les délais de construction et d’améliorer la durabilité des travées. Selon Biljana Rajlic, le résultat est une structure robuste et attrayante, faite pour durer et qui servira de modèle pour la réalisation de projets similaires dans le monde ».

« En tant que propriétaire du pont, nous sommes extrêmement satisfaites de l’esthétique de la structure, conclut Ray Krisciunas du ministère des Transports. Le choix du BUHP nous a permis d’atteindre nos objectifs d’une structure ouverte, élégante et accueillante, qui n’en est pas moins économique et durable. Cet ouvrage servira de modèle pour la réalisation de plusieurs autres passages supérieurs sur ce tronçon de l’autoroute transcanadienne. »

Gagnant du prix de conception du PCI en 2013, pour
« Ponts avec portée de 76-149 pi » et
«Prix Harry H. Edwards pour l'avancement de l'industrie. »

Propriétaire:
Ministère des Transports de l’Ontario, région Nord-Ouest, Thunder Bay
Ingénieur:
Hatch Mott MacDonald, Mississauga
Béton Préfabriqué:
Lafarge Canada Inc., Winnipeg
Entrepreneur Général:
Teranorth Construction & Engineering Ltd., Sudbury
© CPCI 2013. All rights reserved.